Mes écrits

La traversée des tempêtes "extrait du livre..."

 

Renaître après un traumatisme !

Saverio TOMASELLA...Psychanalyste-membre de la Fédération des Ateliers de Psychanalyse et de l'Association Européenne Nicolas Abraham et Maria Torok. Notamment auteur chez le même éditeur des ouvrages "L'emprise affective-Le sentiment d'abandon-Oser s'aimer...".

 

Ce livre explore les épreuves de vécus...

Déchaînement intérieur, détresse, enlisement de l'être, éclipse et trou noir, les images sont multiples et saisissantes. Elles éclairent de vies entravées dans leur élan et des êtres qui s'acharnent à trouver une issue. Survivre au désastre, se reconstruire sur les ruines laissées par la tempête, renaître de ses cendres. L'enjeu est de reconquérir ses capacités créatives et amoureuses, pour vivre le présent sans craindre le retour d'une catastrophe. L'auteur accompagne les survivants de tragédies intimes sur le chemin des retrouvailles avec soi.

 

 

La manipulation se joue dans le rapport à autrui. En effet, elle embrouille la communication, perturbe la relation et brouille la déformation de la réalité. Elle ne se détecte pas facilement et se déplace activement vers des chemins de traverse. Lorsque la détresse frôle la dépression, un renversement s'effectue au niveau du corps et l'imbibe de maux psychosomatiques.

La manipulation pour la personne qui s'en trouve être victime constitue un désastre et peut produire de fortes complications intérieures, la violence psychologique qui s'en suit provoque une tension interne d'une intensité exceptionnelle. L'essence de cet intrus "toxique" traduit soudainement l'éruption radicale d'une incapacité à penser, à agir, à relater et donc le tout lié à un effondrement, un épuisement, une impuissance désespérée face à l'évènement.

Ce qui submerge la personne n'est autre qu'une angoisse profonde qui donne le sentiment de vivre une agonie psychique. Certaines personnes témoignent qu'elles ne sont plus les mêmes après avoir été fortement manipulées d'où l'incapacité à représenter, à penser la réalité "intérieure" vécue et ressentie. Etre en sorte au plus haut point dénuées de ses fonctions et bouleversées à l'idée de perdre son individualité.

Le sujet pris dans une dynamique toxique est paralysé par la peur, il n'est pas à même de sentir et redéfinir ce qu'il endure. Il ne vit pas en pleine conscience ce qui lui arrive, ce qu'il éprouve, il est juste étranger à lui-même et à la situation.

L'injonction d'une manipulation laisse à  la personne en détresse, un trou noir, un désespoir, une béance, une grande souffrance dont la continuité afflige l'existence du réel de l'individu.

Retrouver l'intégrité de son identité, c'est déposer simplement, c'est se défaire de ses identifications notamment des conceptions du soi issues du passé. Le regard de l'autre, en l'occurence neutre celui de son semblable, participe à la fondation de son sentiment d'exister.

Amener en un temps à une meilleure compréhension, un contraste libérateur "ne pas s'identifier à son agresseur" entre la situation actuelle qui se joue et se répète et l'avènement d'une histoire dont la mémoire douloureuse peut être ravivée.

Exprimer ses ressentis, accéder à une nouvelle certitude face à la Vie, ne pas éprouver peur ou crainte d'être jugé, ne plus se sentir seul ou abandonné...

26-06-2014

Retour aux articles d'Elisabeth