Mes écrits

Eckhart Tolle sur la peur psychologique

"La raison pour laquelle vous ne mettez pas la main sur le feu c'est que vous savez que vous vous brûleriez et non pas que vous en avez peur. Vous n'avez pas besoin de la peur pour éviter un danger inutile. Par contre, si quelqu'un vous menaçait de vous brûler ou d'être violent avec vous, vous pourriez éprouver quelque chose qui pourrait ressembler à la peur. Il s'agit en fait d'un recul instinctif devant le danger et non pas de l'état de peur psychologique dont nous parlons ici...

 

La peur psychologique n'a rien à voir avec la peur ressentie face à un danger concret, réel et immédiat. Elle se présente sous une multitude de formes : un malaise, une inquiétude, de l'anxiété, de la nervosité, une tension, de l'appréhension, une phobie, etc. Ce type de peur concerne toujours quelque chose qui pourrait survenir et non pas ce qui est en train d'arriver. Et si vous vous êtes identifié à votre mental et que vous avez perdu contact avec la puissance et la simplicité de l'instant présent, ce hiatus sera votre fidèle compagnon. Vous pouvez toujours composer avec l'instant présent, mais ne pouvez pas le faire avec ce qui n'est qu'une projection du mental. Bref, vous ne pouvez pas composer avec le futur. Tant que vous êtes identifié à votre mental, l'ego mène votre vie. A cause de sa nature fantomatique et en dépit de mécanismes de défense élaborés, l'égo est très vulnérable et inquiet. Il se sent constamment menacé. Et quelle est l'émotion générée par ce message continuel, la peur. La peur semble avoir bien des causes, une perte, une blessure, un échec. Mais, en définitive, toute peur revient à la peur de la mort qu'a l'égo, de l'anéantissement. Pour l'égo, la mort est au détour du chemin. Dans cet état d'identification au mental, la peur de la mort se répercute sur chaque aspect de votre vie. Par exemple, même une chose aussi insignifiante et normale que le besoir d'avoir raison et de vouloir donner tord à l'autre, en défendant la position mentale à laquelle vous vous êtes identifié est due à la peur de la mort. Si vous vous identifiez à cette position mentale et que vous ayez tort, le sens de votre moi, qui est fondé sur le mental, est sérieusement menacé d'anéantissement. En tant qu'ego, vous ne pouvez vous permettre d'avoir tort, puisque cela signifie mourir. Cet enjeu a engendré des guerres et d'innombrables ruptures. Prenez garde à toute manifestation défensive chez vous. Que défendez-vous alors ? Une identité illusoire, une représentation mentale, une entité fictive ? En conscientisant ce scénario, en en étant le témoin, vous vous désidentifiez de lui. A la lumière de votre conscience, le scénario inconscient disparaîtra, alors de lui-même. Ce sera la fin des querelles et des jeux de pouvoirs, si corrosifs pour les relations. Le pouvoir sur les autres, c'est de la faiblesse déguisée en force. Le véritable pouvoir est à l'intérieur de vous et il est déjà vôtre...".

 

"ECKHART TOLLE"

09-03-2012

Retour aux articles d'Elisabeth