Etre à l'écoute

Etre à l’écoute ne s’improvise pas…


« Par le simple pouvoir des Mots entendus le corps tressaille et libère les Maux… » !

  

L’écoute va beaucoup plus loin que le simple apprentissage de techniques et théories. Il me paraît impossible de concevoir un accompagnement de qualité sans cette ressource qu’est la pensée philosophique, pensée qui au demeurant ne sera jamais théorique mais qui sous-tend une voie à la parole, à la réflexion, à l’exister.


 L’empathie et la disponibilité à l’écoute de l’Autre, le silence aussi bien que les paroles, la parole qui fait bouger la pause, la pause qui parle, l’atmosphère font partie des engagements et de la motivation de ce que l’on fait.


Entendre la souffrance et les besoins ne se limite pas à reformuler ce qu’une Personne vient d’exprimer, mais interpréter la dimension « intérieure » généralement non manifestée. La souffrance ne se pose sur aucun support, elle est présente tout simplement.

Les Mots sont donnés, nommés. Le Mot qui se veut « soin » n’évoquera que de loin une blessure intérieure. Prononcé il induit une vibration puisqu’il est son. Les Maux ne sont que le reflet de cette division entre Soi et le Monde.

galet

Mais les Mots peuvent être harmoniques et symboliques s’ils s’unissent dans une unité polyphonique corporelle « psychique et spirituelle » amorce d’une réconciliation intérieure. L’écoute ouvre cet espace à la rencontre où la Personne peut s’éprouver dans son rapport au Monde et permet de redynamiser sa Vie.


Dans ma pratique, je m’efforce de créer une relation de confiance « écoute-échange-respect-partage ».  Je me garde d’émettre un jugement ou d’imposer mon point de vue. Je Vous aide à explorer de plus près vos conflits, à trouver des solutions propres à vos difficultés « se recentrer sur Soi pour se resituer pleinement dans la Vie, croire en ses propres ressources intérieures ».

 Je Vous accompagne dans vos phases de réflexions personnelles.


Le thérapeute agit comme une éminence intime qui guide la Personne à mieux se définir. La démarche consiste avant tout à ne pas se cantonner dans un rôle de spécialiste,  mais d'être présent, compatissant, compréhensif et bienfaisant "l’efficacité ne relève pas d’un instrument mais de celui qui le manie et le talent ne se décrète pas".

A partir de cette attitude « congruente » un dialogue authentique peut avoir lieu !